Une histoire de style

Le « hygge », ou l’art du bonheur à la danoise

 

« Hygge » [ˈhygə], adjectif & adverbe : « hyggeligt » :  mot danois pour exprimer un sentiment de confort, de bien-être et de contentement.

Une notion étrange déboule dans l’univers déco – Ce petit mot, bien que difficile pour nous à prononcer (un peu comme «hu-gueu»), est actuellement sur toutes les lèvres. En France, il n’existe pas de terme exact pour définir « hygge » ou son adjectif « hyggeligt » (prononcer : «hu-gueu-li»). Dans les pays scandinaves, le « hygge » n’est pas un concept nouveau, mais puisqu’il s’agit d’une philosophie axée sur le bien-être et le réconfort – des besoins qui se font d’autant plus ressentir après ces temps particulièrement troublés – il n’est pas difficile de comprendre pourquoi le « hygge » est devenue la tendance déco de 2017. Mais comment définir ce concept ?

Le « hygge » ne se résume pas à un meuble ou un accessoire déco, il s’agit plutôt d’un sentiment. Il puise son origine mystérieuse au Danemark. Ce pays du Nord a développé avec le « hygge » une sorte de “formule contre la morosité”, qui anime votre intérieur et le transforme en cocon réconfortant. Dans le but de mieux appréhender ce “phénomène danois”, la rédaction de home24 a mené l’enquête à Copenhague.

 

Un classique de Copenhague : le hêtre clair offre aux meubles de style rétro une touche tendance et moderne. Ici notre collection 'Finsby'.

 

« Hyggeligt ! », c’est ce qui ressort souvent des bribes de conversations entendues lorsqu’on se promène dans les ruelles discrètes de Copenhague. On l’entend si souvent même, qu’il devient vite clair que “København” est la capitale du « hygge » et que le « hygge » lui-même est un sentiment d’appartenance qui relie les habitants entre-eux. Ce terme résume parfaitement la philosophie de vie danoise. Et est même “l’accessoire” principal du bonheur à la danoise.

 

Charme ancien, bonheur des cyclistes et sens du design : 'København' est un trésor d'inspiration «hygge». Photo du haut - milieu : allée du cimetière 'Assitens Kirkegård' à Nørrebro, parc populaire et dernière demeure de  Søren Kierkegaard et Hans Christian Andersen e.a.. Autres photos : immeubles anciens à Vesterbro. Photo du bas - gauche : le meilleur café de Copenhague à 'Kontra Kaffe' à Østerbro.

 

 

Le « hygge », comment ça marche ? On devine vite que les Danois sont passés maîtres dans l’art du cocooning en grande partie à cause du climat peu attrayant qui règne dans ce petit royaume. En effet, en hiver comme en été, on se rencontre autour de la cheminée ou à la lueur des chandelles dans les appartements anciens de Copenhague, aux hauts plafonds décorés de stuc et aux planchers grinçants. Chez les gens donc, mais il n’est pas rare de retrouver également la lumière tamisée des bougies dans les bibliothèques, les bureaux ou les banques, ce qui est plus insolite pour nous. Le charme de la flamme tremblotante, de cette lueur douce et réconfortante, supplante largement la crainte d’un éventuel incendie. Dans les quartiers de Vesterbro ou Nørrebro, il n’est pas une fenêtre qui ne brille pas le soir du scintillement d’un chandelier, ceux de forme cubique étant particulièrement appréciés des Danois. Stores, rideaux ou persiennes sont rares ; les salons de Copenhague n’ont rien à cacher et le « hygge » peut facilement s’observer.

 

Beautés danoises : le 'pont de la Reine Louise' au clair de lune. Chandelier de forme cubique et nappe en lin. Appartements illuminés à Vesterbros 'Oehlenschlægersgade'.

 

Une couverture en laine aux motifs tendance jetée sur un canapé froissé, des peaux de mouton, une ribambelle de coussins, et des posters dans des cadres en bois simplement posés contre le mur : le style scandinave est créatif, sans être exagéré. Son côté nature et épuré est facile à imiter. Il est également abordable et particulièrement adapté aux enfants grâce aux matériaux naturels utilisés et au peu de bricoles accessoires, qui se cassent trop facilement. On trouve souvent dans les intérieurs nordiques une petite figurine en bois ici et là, comme accessoire déco, et un mélange coloré de vaisselle vintage en porcelaine pour servir les boissons chaudes.

 

Incontournables : affiche du quartier Vesterbros encadrée et petite figurine en bois massif, pour un style décontracté typique de Copenhague.

 

En effet, manger et boire ensemble fait partie du « hygge », tout comme une discussion entre amis au coin du feu sur le sens de la vie. Le Danois est accueillant et les étrangers sont toujours les bienvenus pour partager cette atmosphère réconfortante. Si l’hôte demande à son invité d’enlever ses chaussures, ce n’est pas parce qu’il a peur pour son salon. C’est plutôt pour que l’invité puisse s’installer confortablement dans le canapé – les pieds posés sur un pouf !

 

La recette du bonheur danoise « hygge » consiste aussi à dîner ensemble et bavarder. Les scandinaves aiment les longues tablées : plus il y a d'invités, mieux c'est !

 

Comment une tendance déco peut-elle résulter d’un simple sentiment de bien-être et de confiance ?

Bien sûr, il ne suffit pas de placer peaux de mouton et couvertures en laine, ici et là, pour créer une atmosphère inspirante. Le style apparemment inné des scandinaves pour les combinaisons de formes pratiques et les coloris aux tons clairs et doux s’avère ici bien utile. Cela ressemble à un cliché, mais il est courant de trouver dans les intérieurs nordiques un ou deux meubles ou accessoires des classiques du design danois. Et pourtant : un luminaire original de Louis Poulsen ou des chaises signées Hans J. Wegner ne servent pas à afficher son statut social. Il s’agit plutôt d’une fierté vis-à-vis des pièces maîtresses de ce design.

Celui-ci est d’ailleurs rapidement devenu populaire dans le monde depuis la moitié du 20ème siècle, parce qu’il a sû conquérir le grand public par son côté accessible (à la différence de designs emblématiques d’Italie ou de France). Peu coûteux à produire, ce mobilier se démarque pourtant par son côté durable, grâce à l’utilisation de matériaux naturels, et un style à l’épreuve du temps.

Au Danemark, les meubles sont aimés, utilisés et usés jusqu’au bout, et mis au goût du jour de temps en temps avec un coup de pinceau de couleur tendance – ils ne trônent pas dans les intérieurs pour impressionner les invités. L’inventivité et la créativité relèvent, pour les Danois, autant de la culture nationale que les contes de Hans Christian Andersens.

 

Le « hygge » est impensable sans bois. Le coloris blanc assure la touche nordique et décontractée typique. Les Danois aiment de plus l'espace. Ils préfèrent les commodes - ici de notre collection 'Loca' - aux murs couverts d'étagères.

 

Être heureux ensemble, vivre bien et confortablement – qui n’en a pas envie ?

Les ingrédients du « hygge » sont simples : savourer les petits moments de bonheur au quotidien. Célébrer le temps passé ensemble, entre amis ou en famille. Et porter une attention toute particulière sur le bien-être chez soi.

Ce sont donc des pensées positives qui alimentent ce sentiment ultime de confort rassurant. Pas de doute, l’esprit « hygge » (également utilisé depuis longtemps en Norvège, en Suède et en Finlande) est possible chez nous aussi. Vous trouverez de superbes meubles tendance de style scandinave sur la boutique home24. Ici, nous vous dévoilons d’autres astuces pour profiter de moments vraiment « hyggeligt »!

 

Intérieur typique du style 'Danish Mid-Century' du milieu des années 50. Les petits jardins d'intérieur sont une tendance forte de 2017. À Copenhague, ils apportent déjà une touche de vert dans les intérieurs « hygge ».

 

1. Aménagez votre « hyggekrog » personnel

S’il n’y a rien de plus intime qu’un feu de cheminée, ce n’est pourtant pas indispensable. Les Danois portent plus d’attention aux petits détails personnels, qu’à un espace particulièrement agencé ou à des meubles massifs et imposants. Pour les uns, c’est le choix de la bougie parfumée qui est essentiel, pour d’autres, c’est le plaisir de boire un café dans une tasse en porcelaine royale décorée à la main, souvenir tendre de sa grand-mère (« Mormor »). Identifiez d’abord les petits plaisirs du quotidien qui réveilleront en vous le sentiment « hygge » et deviendront vite incontournables. Aménagez ensuite votre « hyggekrog » personnel, c’est à dire un coin douillet où passer un moment « hyggeligt » – que ce soit sur le canapé, au bord lumineux d’une fenêtre arquée ou sur votre fauteuil préféré. Coussins, couvertures et fausses fourrures ne doivent bien sûr pas manquer. Et n’oubliez pas les classiques du « hygge » : votre boisson chaude préférée, un bon livre et peut-être même votre péché mignon, comme un carré de chocolat ou une brioche à la cannelle (« Kanelsnurre »).

 

Le « hygge » passe aussi part l'estomac : un 'kanelsnurre' (brioche à la cannelle), pause café avec le livre de Søren Kierkegaard 'Ou bien... ou bien', une délicieuse spécialité danoise ('Pølser'), la fameuse bière artisanale 'Mikkeler', et un 'smørrebrød' du Café 'Dyrehaven' sur le Sønder Boulevard.

 

Pour la décoration, voici les essentiels du « hygge » :

Un ou plusieurs bougeoirs ou chandeliers. Au Danemark, la lueur des bougies n’éclaire pas seulement les tables, elle illumine également le rebord des fenêtres.

Plusieurs vases de tailles différentes. Peu importe qu’ils soient de style royal-chic en porcelaine blanche ou rétro-cool en faïence vintage – les Danois aiment les compositions de fleurs sauvages et de branchages au quotidien, et pas seulement pour les grandes occasions.

Du bois. Que ce soit dans les meubles ou les accessoires, du hêtre clair ou du teck foncé – rien ne saurait mieux mettre en valeur le charme scandinave que le naturel du bois. De petites statuettes en bois, un petit singe ou un oiseau par exemple, apportent vite une touche sympathique et enjouée à votre intérieur (savoir ne pas se prendre trop au sérieux se combine d’ailleurs très bien avec la philosophie du « hygge » !).

 

La porcelaine blanche et bleue du temps de grand-mère est incontournable dans une cuisine «hygge». On na jamais assez de luminaires design et de chandeliers à Copenhague. Plus que les voitures, ce sont les vélos qui sont un symbole de statut social.

 

2. Invitez votre «Social Network hygge» à la maison

Bien qu’on puisse profiter du « hygge » seul chez soi, cet art de vivre prône surtout les moments de bien-être à plusieurs. L’aspect social du « hygge » est fondamental. Pour faire les courses, cuisiner, manger, faire du sport, et tout ce que le temps libre peut offrir, on se retrouve essentiellement en famille ou entre amis.

Les traditions et les rituels constituent un pilier important du « hygge ». Le dessert danois traditionnel de Noël, le « Risalamande » (dérivé du français « riz à l’amande »), se mange en famille et est l’occasion de couronner roi ou reine celui ou celle qui trouve l’amande cachée dans le riz au lait. Autre exemple, les jeux de société ne sont pas réservés aux enfants. Ils donnent plutôt lieu à des soirées à plusieurs, très appréciées au Danemark. De même, aucun Danois ne rate le traditionnel discours de Nouvel An de la reine Margarethe à la télévision ou sur Internet – même s’il ne se préoccupe pas vraiment au quotidien de la famille royale (« Kongehuset »). Et la liste est longue. Mais peu importe de quelle manière on célèbre – le plus important ce sont les liens partagés avec ses proches (et ses animaux) chez soi ou à l’extérieur. C’est ça le « hygge ».

 

En Scandinavie, les meubles font partie de la famille - c'est pourquoi une table à manger n'assure vraiment sa fonction que lorsque tout le monde prend place autour d'elle !

 

3. Faites entrer le « hygge » dans votre cœur

Sans la bonne attitude, même le plus bel intérieur scandinave ne sera jamais vraiment « hyggeligt ». Il est indispensable de s’imprégner du « hygge », et pour cela il est important de déconnecter lorsque la journée de travail est finie ! Oubliez les attentes et les contraintes. Identifiez vos souhaits et organisez vos projets avec ouverture d’esprit, sans vous fixer avec acharnement sur un objectif précis à atteindre. D’ailleurs, les Danois (mais aussi les Norvégiens, Finnois, Islandais et Suédois) savent très bien appuyer sur la touche Pause” pour se concentrer sur l’essentiel. Même si leur quotidien n’est pas moins stressant – les rues embouteillées et les magasins bondés de Copenhague sont aussi rageants qu’à Paris – ils ne parlent pas du stress au travail lorsqu’ils rentrent chez eux, ils se consacrent plutôt aux beaux moments de la vie.

Est-ce la raison pour laquelle les Danois sont même décrits comme “le peuple le plus heureux du monde” ? Bien sûr, il s’agit ici d’une vision romantique et d’une “vérité” contreversée, en particulier au Danemark. Et pourtant, gentillesse et sérénité sont monnaie courante dans les rues du Royaume. L’art est de savoir se concentrer sur soi-même et prendre soin de soi. En effet, une personne qui se sent bien est également généreuse avec les autres. Le « hygge », c’est avant tout un état d’esprit possible pour tous.

La recherche sans compromis de chaleur, de confort et de bonheur - et ce, sans mauvaise conscience -  offre la possibilité de voir la vie, avec soi-même et avec ses proches, de façon positive. Un art du bonheur à vivre absolument chez soi !

 

Fenêtres chaleureusement éclairées dans le quartier bourgeois de Frederiksberg. Le style « hygge » : une chaise en bois massif ou des tables d'appoint massives apportent immédiatement une touche cosy et rustique.

 

Envie d’en savoir plus sur le Danemark ? Voici deux bonnes raisons supplémentaires de faire de 2017 «l’Année du Danemark» :  Åarhus est Capitale européenne de la culture et Copenhague fête ses 850 ans.

www.visitdenmark.fr

www.visitaarhus.com

www.visitcopenhagen.com